Choisir sa voiture sur les sites d’annonces automobile.

Bouton Web PETITES ANNONCES (vente achat d’occasion journal)

Avec la multiplication des sites de petites annonces sur le web, les arnaques se sont aussi répandues sur le web comme un venin difficile à maîtriser. Le monde de l’automobile est particulièrement touché et pour cause : il représente un gros volume de transactions, avec des fourchettes de prix élevés. Un terrain propice pour les escrocs. Si leurs tentatives et leurs méthodes commencent à être connues et bien identifiées par les internautes, l’escroquerie en ligne reste un fléau contre qui luttent au quotidien les sites d’annonces automobile comme auto-selection.com, lacentrale.fr, paruvendu.fr et autre. Pour ne pas vous faire avoir, voici quelques conseils de vigilance, sans pour autant devenir paranoïaque !

L’annonce

  • Le prix. Ce sera le principal signal à même de vous mettre la puce à l’oreille. Les arnaques sont conçues pour appâter le chaland. Elles proposent donc un prix souvent très bas par rapport au prix du marché, sans raison valable. Une raison valable pour un prix bas pourrait être la nécessité d’effectuer d’importants travaux, le fait qu’une voiture soit accidentée. N’hésitez pas à comparer le même véhicule (marque, modèle, année, finition) sur les sites d’annonces. Le prix de vente moyen du marché est souvent révélateur. Autre indice, un prix farfelu et pas très “rond” (12 998 euros par exemple) doit attirer votre attention.
  • La photo. Difficile de dégager des généralités autour des photos. Les escrocs ont tendance à utiliser des photos où les véhicules sont très bien présentés, très brillants et bien mis en avant. Ce sont souvent des photos d’annonces qui existent déjà ailleurs sur le net. Petite astuce si vous avez un doute : ouvrez un nouvel onglet Google images et glissez la photo douteuse dans la barre de recherche. Si Google connaît déjà la photo, il vous indiquera peut-être la véritable annonce qui a servi pour monter l’arnaque. Vous pourrez alors comparer le prix, le kilométrage, l’année de mise en circulation, le nom du vendeur…
  • Les descriptions des annonces. Là aussi, ce n’est pas évident de tirer des enseignements. Les escrocs essaient de ne pas attirer l’attention et ne mentionnent plus, comme à une certaine époque, d’indices trop flagrants. Néanmoins, la description d’une annonce peut permettre d’identifier certains signaux : évocation de la livraison de la voiture, histoire de gratuité farfelue, demande de contact spécifiée uniquement par mail en sont des exemples.

Le message et le contact

  • Message en anglais à bannir : les messages qui vous contactent en langue anglaise doivent inévitablement attirer votre attention. A moins que votre voiture ne soit une pépite qui déclenche les passions au-delà de nos frontières, il y a peu de chances qu’un anglophone s’intéresse à votre bien. Cela peut bien sûr arriver (cas d’étrangers vivant en France), mais cela reste rare.
  • Livraison, mandat cash : attention danger ! Tous les messages qui mentionnent une quelconque livraison possible via un intermédiaire, les ventes mettant en scène des intermédiaires, des ventes pour le compte d’un autre, un paiement en mandat cash ou via Western Union, ou avec un acompte préalable.
  • Téléphone fantôme. Si le téléphone de votre interlocuteur est faux ou inexistant, il est possible qu’il s’agisse d’un escroc. Le téléphone est en effet une donnée souvent obligatoire dans les formulaires de dépot d’annonces. Les escrocs doivent donc renseigner le champ, la plupart du temps avec un numéro inexistant.

Dans tous les cas, soyez vigilants, qu’il s’agisse d’une vente ou d’un achat. Sans pour autant sombrer dans la paranoïa. Et si jamais une transaction ne vous inspire pas confiance, alors ne la faite pas. Les voitures d’occasion ne sont pas ce qui manque sur le marché !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *